Lampe Jonquilles Épisode 3

D’abord passage 20 minutes au four à 80°C pour ramollir le cire et donc pouvoir séparer l’ébauche de la lampe (avec tous les interstices bien remplis de l’étain) du moule.

Et voici le système D avec le calage, Il y avait 5 plans différents à caler à l’horizontale et l’ajout tout juste visible ici d’un anneau de renforcement sur le grand diamètre ainsi qu’un anneau de support sur le petit diamètre.

D’abord l’application de la soudure à la surface interne, puis soudure de finition à l’extérieur.

Suivie par les étapes de finition patine, et cire et voici l’article final.

Mine de rien ça m’a pris 6 mois et des heures carrés de travail.

Mais la récompense de l’objet finit me suffit.

Publicité

Lampe Jonquilles Épisode 2

J’ai appliqué un mortier fin sur la surface du moule et après quelques minutes je l’ai essuyé rendant visibles les lignes pour placer les morceaux de verre.

Puis l’ajout du ‘Tacky Wax’ sur le moule avant l’assemblage des morceau de verre prêt pour l’étape suivant, la soudure de l’ensemble. Tout va comme prévu ?

Mais non, le trépied de l’appareil de photo que je voulais utiliser pour positionner les lignes de soudure à l’horizontal ne me permettait pas de serrer avec assez de force, donc le système D en calant le tout au fur et à mesure avec des bouts de bois et un tiroir.

Mon fer n’étant que de 80W ne montait pas assez haut en température et j’ai fini par acheter un fer à 100W.

J’ai laissé trop refroidir le cire pendant l’application sur la surface et p-e n’ai-je assez nettoyé le verre, parce que les morceaux de verre commençaient à tomber du moule. J’ai dû assemblé les morceaux les uns après les autres sur le moule.

Lampe Jonquilles Épisode 1

Voici le 1er tiers de la lampe découpée, avec tous ces pièces je m’améliore à la découpe!

Et maintenant il faut meuler un peu, ce 1er tiers je me rends compte que je n’ai pas coupé au plus juste, mais je vous assure que les autres tiers vont être découper au plus juste!

Et voici le premier tiers après l’étape « bordures cuivrées »

Une vrai lampe Tiffany (réplique)

Alors, je me sens prêt à me lancer sur une lampe « technique », si je choisissais une lampe « jonquilles ».

Je commence, alors en achetant le moule Odyssey, après avoir un peu chercher je commande sur le site http://www.Stefatelier.com, 104€50 mine de rien. Je les ai appelé à plusieurs reprises et je les recommande à tous.

Et voici 1/3 du modèle (387 pièces en total), ça va prendre un peu de temps.

Ma première lampe

Voici de nouveau le modèle, d’abord je marque dessus le dégradé que j’avais imaginé.

Et par la suite je coupe et assemble 12 pans

En voici un 1er, on voit maintenant la forme que j’avais tracé.

Avec les 12 morceau, la question, comment les assembler?

Voici ci-contre la réponse, on les places les un á côté des autres et comme vous pouvez voir et les scotchent á une distance précise qui permet de soulever l’ensemble sans que ça bloque.

Pour l’histoire ça fait 66 morceau de verre á découper, á meuler, puis á appliquer les bandes de cuivre et á souder! Nous verrons ça demain.

Voici comment ça marche
Et pour finir l’article assemblée

Choisir le verre

Alors voici un modèle de lampe, à l’origine un vert uni. Pour ma première lampe je cherchais autre choses.

À quelques kilomètres de chez moi se trouve GK Techniques , une entreprise avec un département verre, alors on va choisir un peu de verre.

Et si je choisissais un dégradé de vert vers rouge

J’ai une idée dans ma tête on verra la mise en œuvre demain.

Papagayo

D’abord, comme toujours, il faut trouver le modèle.

Alors, j’ai sorti le livre que ma chère et tendre m’a acheté pour mon super confinement…. Noël, anniversaire, nouvel an tous passé à deux chez nous, je parie que la plupart d’entre vous ont vécu quelque chose de similaire.

Voici le modèle, ce sera un test, moche moyenne ou bien?

À vous de décider

Voici le travail en cours

Et finalement voici l’objet devant ma fenêtre. Eh! C’est quoi cet animal dans mon jardin?

La différence majeure entre le modèle et l’objet c’est bien sûr le choix de verre, j’en parlerai dans mon prochain billet.

Going “solo”

Plus de prof au Club alors, comment faire?

J’ai trouvé ce pattern dans un livre sur les projets de verre et me suis dit, ça devrait être plus simple que la Tour Eiffel.

J’ai décidé de me lancer.

Voici le livre que j’ai acheté pour de l’inspiration

On démarre en coupant le pattern pour obtenir des gabarits . On marque le verre avant de découper.

Les étapes, j’expliquerai au fur et à mesure des billets.

Mais dans un 1er temps j’ai réussi á terminer un 1er objet en solo.

Et. Voici l’objet, plus lumineux quand le soleil brille.

Le Cub des Remparts 3

Ma femme avait visité la soufflerie de la Tour Eiffel et m’a ramené ce superb bouquin.

Je me suis demandé si je pouvais fair un objet inspiré de cette couverture de livre.

Comme notre prof au club des Remparts arrêtait à la fin de l’année je me suis dit que je pouvais exploré des difficultés de créer un sujet.

En 1er, il y avait trop de petit carrés! Alors j’ai simplifié un peu.

Voici le résultat, j’en ai fait une lampe pour mon bureau, mais il m’était claire que je devais revoir mes bases si je voulais continuer en “solo”.

Le Club des Remparts 2

Je commence alors avec les explications, comment faire un objet?

Sans trop de détails pour commencer aujourd’hui, voici un 1er objet, j’ai trouvé une photo sur l’internet, en bas à côté et tracé la taille des morceaux de verre.

on voit les quatre face ici avec chaque morceau numéroté pour l’assemblage. Demain on verra comment coupé du verre

Et voici l’objet assemblé, ce petit vidéo montre le jeu de lumière créer avec ces verres de couleurs.

A demain.